dimanche 15 août 2010

Se composer un emploi du temps

Pourquoi se composer un emploi du temps ?

Lutter contre le sentiment de perdre son temps

Que l'on exerce son activité à la maison ou à l'extérieur, on a trop souvent l'impression de courir après le temps, et surtout de se dépenser sans compter pour les autres sans jamais garder un moment à soi.


Dans son Manuel de survie d'une mère de famille, l'Américaine Holly Pierlot propose de mettre en place une règle de vie dont le simple énoncé est à même d'ébranler nos habitudes. Voici l'ordre dans lequel elle place les priorités de la vie de femme :
  1. le temps pour Dieu (la prière)

  2. le temps pour soi

  3. le temps pour le conjoint

  4. celui pour les enfants

  5. celui pour la maison
Spontanément, on fait tout le contraire. Mais remettre Dieu au centre des préoccupations permet de ne pas perdre de vue les priorités et objectifs de vie, quand ceux du quotidien sont après tout si secondaires.

Avoir une bonne hygiène de vie

Pour rester en bonne santé, l'hygiène de vie est primordiale : avoir des habitudes régulières, respecter ses rythmes de veille, d'activité et de sommeil, faire de l'exercice et manger sainement sont le plus souvent des "bonnes résolutions" qui dépassent rarement le cap de la première semaine de janvier.


Grâce à un emploi du temps bien étudié (le sur-mesure est indispensable, c'est pourquoi je ne donnerai pas mon propre emploi du temps !), on peut disposer d'un outil pour mettre en pratique ces résolutions.

Comment composer l'emploi du temps

Munie de ce chemin, ou tout autre de son choix (remplacer le temps pour Dieu par un temps de méditation/réflexion/développement personnel), on peut réfléchir à l'organisation des journées. Il ne s'agit pas de consacrer "le plus de temps" à la prière et "le moins de temps" aux soins des enfants et du ménage, mais de disposer judicieusement ces moments de manière à n'en oublier aucun, mais aussi à soutenir et éclairer chacun. Selon les saisons ou les périodes de la vie, l'emploi du temps évoluera forcément.



  1. A l'aide d'un simple tableau de type emploi du temps scolaire, découper dans chaque journée de la semaine (hors samedi et dimanche qui sont consacrés à la famille et aux loisirs) les tranches incompressibles : soit le temps passé au travail (si l'on exerce une activité professionnelle salariée), les tétées/biberons, les conduites d'école et l'heure du retour du conjoint. Tout le reste est modulable, y compris en théorie l'heure de lever et les heures de repas.
  2. En bannissant alors tous les "il faut" et "je dois", étudier son rythme intérieur : est-on plutôt du matin ou du soir ? a-t-on besoin d'une sieste (20 min. suffisent) pour se remettre en selle l'après-midi ? A quel moment est-on le plus motivé, le plus concentré, le moins ? C'est ainsi que l'on pourra organiser l'ensemble de sa journée : heures du lever et du coucher, des activités qui demandent le plus/le moins de concentration (p. ex. prévoir la séance de repassage à une heure "creuse"...).
  3. Placer un temps spirituel chaque jour. Il peut être inclus dans la "routine" (cf. point suivant), à part, ou les deux.
  4. Prévoir des temps dédiés à des loisirs ou activités personnelles comme les activités manuelles, la lecture, le téléphone ou l'internet... (ceux-ci pouvant être inclus dans les routines si l'on préfère), mais aussi à des projets personnels (préparer un déménagement, les fêtes de Noël, etc.).
  5. A l'aide de la méthode Flylady ou d'une autre méthode d'organisation, les tâches ménagères et les routines ont déjà été prévues (sinon, c'est le bon moment pour y songer) : les répartir dans la journée et dans la semaine.
Rappel Flylady

Tâches ménagères = 1h de ménage hebdomadaire + 15 min. / jour dans la "zone" hebdo. de la maison (ou 1h 15 hebdomadaire)
Routines = Matin - Midi/Goûter - Soir

Démarrer avec l'emploi du temps

Il ne faut pas être trop exigeant avec soi-même dès le départ : si l'on n'a pas l'habitude d'une vie "réglée", passer d'un jour à l'autre à ce qui peut apparaître comme un carcan peut faire échouer irrémédiablement l'entreprise. Il vaut mieux donc commencer par une phase de test, ne serait-ce que pour vérifier que la répartition des temps actifs et moins actifs dans la journée et la semaine est viable, et pour prendre doucement l'habitude d'une nouvelle heure de lever ou de coucher (s'il y a lieu), d'un jour fixe pour le ménage et/ou les courses etc.

Ne pas hésiter non plus à "ne rien faire" les premiers jours ou les deux premières semaines que planifier : p. ex. si l'on n' a pas encore de liste de routine, consacrer le temps intitulé "routine du matin" à observer ce qu'on fait, réfléchir à ce qu'on devrait faire, à l'écrire, puis à le mettre en pratique tout doucement (à pas de bébé, dit Flylady) pour ne pas se brûler les ailes dans son enthousiasme.
Utiliser un minuteur pour déterminer la durée d'une activité.


Alors non, ce ne sera pas parfait dès le début. Il vaut mieux avancer doucement mais solidement, une habitude ou une activité après l'autre, les yeux fixés sur son objectif, que vouloir à tout prix mener la révolution du jour au lendemain !