samedi 20 septembre 2014

Organiser les papiers de la maison

Les papiers de la maison, il y en a partout, ils ont tendance à s'accumuler et nous à les perdre de vue. C'est pourquoi, afin de maîtriser le chaos, j'en ai réalisé une carte heuristique.
Ainsi, il est facile de constater qu'ils sont répartis actuellement en cinq catégories reflétant soit les nécessités matérielles, soit les intérêts des habitants :

  • les finances : comptes bancaires, prêt
  • la gestion de l'appartement : gaz et électricité, téléphone, copropriété...
  • l'organisation de la maison : listes diverses, numéros d'urgence, inventaires, modes d'emploi...
  • la cuisine : plans de menus, recettes
  • la décoration

Une carte heuristique a pour avantage d'être un support très aisé à appréhender, et les logiciels adéquats (XMind par exemple) permettent de bouger très facilement les "étiquettes", ce qui est idéal en période de réflexion sur le rassemblement et la gestion de cette paperasse.

Une fois les catégories établies, j'ai pu rassembler et stocker chaque catégorie de papiers dans le contenant qui me semblait le plus approprié : classeurs, boîtes de rangement. Elles se retrouvent plus ou moins dans l'arborescence des répertoires de l'ordinateur.
Pour inspiration

mardi 16 septembre 2014

Treize semaines de menus d'automne - 3 : et les douceurs ?

Et alors, me direz-vous, pour le dessert ?

Les paniers d'octobre, novembre et décembre sont pleins de délices fruités : figues, raisin, prunes, puis pommes et poires, agrumes et fruits exotiques... Il est à peine nécessaire de les cuisiner.
Néanmoins mon défi comporte bien une pâtisserie par semaine : tarte, gâteau, salade de fruits légèrement relevée, folie au chocolat...
En fait, il en comporte même deux, car j'ambitionne de réaliser un gâteau le week-end et un autre le mercredi avec mon petit pour le goûter et les petits-déjeuner de fin de semaine, donc plutôt gâteau au yaourt, cake, muffin.

Pour en savoir plus :

Abonnez-vous au tableau Cuisine de Claire sur Pinterest.

jeudi 11 septembre 2014

Treize semaines de menus d'automne - 2 : Exemples de menus

Voici le plan de menus pour les deux premières semaines :

MoisSeptembre
No semaine3940
Légume de la semainechampignonschou
Samedimidipâtes farciesfeuilleté de poisson
soircamembert fonducrêpes
Dimanchemidiomelette aux champignonschou farci
soirpoulet au cidrerôti de veau comté
Lundimidipoulet au cidrerôti de veau comté
soirquiche lorraineMéli-mélo de chou
Mardimidiquiche lorraineMéli-mélo de chou
soirpâtes au saumonpâtes tomate-oignon-moutarde
Mercredimidigalettes de légumes / jambonboulettes de viande / riz
soirvelouté de champignonsvelouté courgettes-kiri
Jeudimidivelouté de champignonsvelouté courgettes-kiri
soirfilet poêlé / rizSaumon / lentilles
Vendredimidicake tomates / fetagalettes de légumes
soirsoufflé au fromagecurry de légumes

Léon Kann (Paris 1900, musée du Petit Palais)
Tasse à café et soucoupe fenouil, Léon Kann (Paris, 1900 Musée du Petit Palais)
- Jean-Pierre Dalbéra sur Flickr, CC by 2.0
Les légumes de la semaine sont les suivants :
  • champignons
  • chou
  • céleri
  • épinard
  • fenouil
  • courge
  • poireau
  • panais
  • endive
  • navet
  • chou-fleur
  • courge (bis)
On ne s'interdit pas de les manger plus souvent !

mardi 9 septembre 2014

Treize semaines de menus d'automne - 1 : le défi et les principes

C'est un défi, celui de préparer à l'avance tous les menus de la saison qui vient.
HKAR0224.jpg
Ça ne fait pas envie ? - HKAR0224.jpg par Hassan Kardous sur Flickr, CC by-nc-sa 2.0

Les raisons

  1. Je reprends le travail mi-octobre et je m'inquiète un peu de la séquence 18h (je sors du travail)- 20h 30 (les enfants sont couchés). Ne pas avoir à me demander "qu'est-ce qu'on mange ce soir ?" peut me permettre d'aborder plus sereinement cette période.
  2. Je souhaite procurer à ma famille des plats maison, avec du goût, des aliments variés et de saison, et moins de viande si je peux.
  3. Je souhaite autant que possible me prévoir les déjeuners pris au travail pour éviter de recourir à la tentation du sandwich (au mieux : poulet-crudités, au pire : macdal).
  4. Y a-t-il un argument économique à ce programme ? Peut-être, mais en tous cas il ne préside pas à son élaboration. J'en ferais peut-être un bilan à la fin s'il y a besoin.

Le plan général hebdomadaire

Sans plus tarder, voici le plan, que j'explicite par la suite.

La semaine commence le samedi car les courses sont faites le samedi matin (marché et supermarché de ville).

Samedi midi - Retour de courses assez tardif. Habitude prise de déjeuner au restaurant autour du marché, qu'il va falloir perdre.
Samedi soir - Dîner plaisir
Dimanche midi - Habituellement je ne fais pas trop de cuisine, nous nous réservons pour le soir.
Dimanche soir - Plat mijoté, souvent concocté par Monsieur
Lundi midi - Restes du dimanche soir
Lundi soir - Tarte ou gratin
Mardi midi - Déjeuner au travail : restes du lundi
Mardi soir - Pâtes
Mercredi midi - Un déjeuner simple qui plaise à un petit
Mercredi soir - Soupe et tartines
Jeudi midi - Soupe et tartines
Jeudi soir - Poisson
Vendredi midi - Déjeuner au travail - végétarien
Vendredi soir - Œufs ou végétarien


Les contraintes

  • Horaires : lundi midi, mardi soir, mercredi midi - samedi midi
  • Alimentaires : par chance nous ne sommes pas allergiques, mais il faut compter avec les goûts et dégoûts de chacun. Je souhaite de surcroît proposer davantage de légumes. J'ai décidé de faire un "vendredi végétarien" (avec des œufs)
  • d'envie : parfois, le menu prévu ne met tout simplement plus l'eau à la bouche... ou alors, plus souvent, chez nous il n'y a pas de restes.
Pot au Feu
Et ça ? - Pot au Feu par Pia Schultz sur Flickr, CC by-nc-sa 2.0

Le légume de la semaine

Pour me rajouter un défi supplémentaire, je place chaque semaine sous le signe d'un légume. Au moins un plat cette semaine-là devra le comporter : le plus facile, c'est de le glisser en gratin ou en potage. Un calendrier des légumes de saison montre qu'on a l'embarras du choix : champignons, navet, endive, courge, épinard, panais, choux...


Les "jokers"

Je prends donc la décision d'utiliser des "jokers" pour me faciliter la vie et l'élaboration du plan.
  • Pour répondre aux contraintes horaires, je prévois des repas peu élaborés.
  • Je m'autorise le recours parfois à des sauces toutes faites pour les pâtes ainsi que l'usage de soupes instantanées pour le déjeuner du jeudi (aussi parce qu'il n'en restera peut-être pas du mercredi soir).
  • Je prévois pour certains plats des aliments surgelés : certains légumes d'accompagnement, le poisson parfois, les filets de poulet - ou des plats "traiteur" (feuilletés, pâtes farcies...).
  • Enfin, comme je me connais et que je connais bien ma famille, je vais essayer de limiter les repas au restaurant ou à emporter à une fois par mois le soir - pour toute la famille - et une fois par semaine le midi - pour moi-même (le sandwich).