mardi 9 septembre 2014

Treize semaines de menus d'automne - 1 : le défi et les principes

C'est un défi, celui de préparer à l'avance tous les menus de la saison qui vient.
HKAR0224.jpg
Ça ne fait pas envie ? - HKAR0224.jpg par Hassan Kardous sur Flickr, CC by-nc-sa 2.0

Les raisons

  1. Je reprends le travail mi-octobre et je m'inquiète un peu de la séquence 18h (je sors du travail)- 20h 30 (les enfants sont couchés). Ne pas avoir à me demander "qu'est-ce qu'on mange ce soir ?" peut me permettre d'aborder plus sereinement cette période.
  2. Je souhaite procurer à ma famille des plats maison, avec du goût, des aliments variés et de saison, et moins de viande si je peux.
  3. Je souhaite autant que possible me prévoir les déjeuners pris au travail pour éviter de recourir à la tentation du sandwich (au mieux : poulet-crudités, au pire : macdal).
  4. Y a-t-il un argument économique à ce programme ? Peut-être, mais en tous cas il ne préside pas à son élaboration. J'en ferais peut-être un bilan à la fin s'il y a besoin.

Le plan général hebdomadaire

Sans plus tarder, voici le plan, que j'explicite par la suite.

La semaine commence le samedi car les courses sont faites le samedi matin (marché et supermarché de ville).

Samedi midi - Retour de courses assez tardif. Habitude prise de déjeuner au restaurant autour du marché, qu'il va falloir perdre.
Samedi soir - Dîner plaisir
Dimanche midi - Habituellement je ne fais pas trop de cuisine, nous nous réservons pour le soir.
Dimanche soir - Plat mijoté, souvent concocté par Monsieur
Lundi midi - Restes du dimanche soir
Lundi soir - Tarte ou gratin
Mardi midi - Déjeuner au travail : restes du lundi
Mardi soir - Pâtes
Mercredi midi - Un déjeuner simple qui plaise à un petit
Mercredi soir - Soupe et tartines
Jeudi midi - Soupe et tartines
Jeudi soir - Poisson
Vendredi midi - Déjeuner au travail - végétarien
Vendredi soir - Œufs ou végétarien


Les contraintes

  • Horaires : lundi midi, mardi soir, mercredi midi - samedi midi
  • Alimentaires : par chance nous ne sommes pas allergiques, mais il faut compter avec les goûts et dégoûts de chacun. Je souhaite de surcroît proposer davantage de légumes. J'ai décidé de faire un "vendredi végétarien" (avec des œufs)
  • d'envie : parfois, le menu prévu ne met tout simplement plus l'eau à la bouche... ou alors, plus souvent, chez nous il n'y a pas de restes.
Pot au Feu
Et ça ? - Pot au Feu par Pia Schultz sur Flickr, CC by-nc-sa 2.0

Le légume de la semaine

Pour me rajouter un défi supplémentaire, je place chaque semaine sous le signe d'un légume. Au moins un plat cette semaine-là devra le comporter : le plus facile, c'est de le glisser en gratin ou en potage. Un calendrier des légumes de saison montre qu'on a l'embarras du choix : champignons, navet, endive, courge, épinard, panais, choux...


Les "jokers"

Je prends donc la décision d'utiliser des "jokers" pour me faciliter la vie et l'élaboration du plan.
  • Pour répondre aux contraintes horaires, je prévois des repas peu élaborés.
  • Je m'autorise le recours parfois à des sauces toutes faites pour les pâtes ainsi que l'usage de soupes instantanées pour le déjeuner du jeudi (aussi parce qu'il n'en restera peut-être pas du mercredi soir).
  • Je prévois pour certains plats des aliments surgelés : certains légumes d'accompagnement, le poisson parfois, les filets de poulet - ou des plats "traiteur" (feuilletés, pâtes farcies...).
  • Enfin, comme je me connais et que je connais bien ma famille, je vais essayer de limiter les repas au restaurant ou à emporter à une fois par mois le soir - pour toute la famille - et une fois par semaine le midi - pour moi-même (le sandwich).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire